0 Offres de gardes | 1 Nounou | 1 Famille

Histoire des nounous

Qu’est-ce qu’une nourrice?

Une nourrice (couramment appelée nounou) ou assistante maternelle est une personne qui s’occupe contre rémunération d’un ou plusieurs jeunes enfants qui ne sont pas les siens sur une durée limitée dans le temps.

 

L’existence des nourrices est attestée depuis l’Antiquité.

Il était courant de faire appel à une nourrice, si la mère ne pouvait pas, ou ne souhaitait pas allaiter, comme en cas de naissances multiples ou de maladie (les morts en couche étant extrêmement fréquentes) ou encore pour toutes autres raisons. Les nourrices étaient soit logées chez leur employeur, soit chez elles, où elles ramenaient l’enfant.

 

Au Moyen Âge, l’allaitement par nourrice portait le nom d’allaitement mercenaire.

Mahomet fut confié à une nourrice conformément à la tradition des familles nobles dont il était issu. Dans la noblesse, confier l’enfant à une nourrice permettait aussi à la mère d’enfanter de nouveau plus tôt et de s’assurer un héritier. Certaines légendes avançaient aussi que l’allaitement maternel était néfaste pour l’enfant. Par ailleurs, l’allaitement pour les aristocrates renvoyait à une animalité mal acceptée, les besoins affectifs du bébé étaient largement ignorés, la proximité mère-enfant étant juste bonne pour les familles du «bas peuple».

Les enfants allaités par la même nourrice étaient appelés «frères (ou sœurs) de lait» par opposition aux frères (ou sœurs) «de sang».

À l’époque moderne, les mères qui ne pouvaient pas allaiter leurs bébés les confiaient à une nourrice à domicile pour les familles les plus aisées ou les envoyaiant chez des nourrices à la campagne pour les classes sociales moins favorisées. Moins fréquement elles donnaient aux nourrissons des laits artificiels préparés par elles-mêmes, le plus souvent à base de lait de vache non stérile, ce qui provoquait la mort de nombreux bébés, mortalité également fréquente chez les bébés allaités par les nourrices de campagne qui louaient souvent leurs services à plusieurs familles pour gagner plus d’argent. Le développement du lait infantile à la fin du XIXe siècle a amorcé le déclin de l’emploi de nourrices.

 

Actuellement

Au Quebec, on parle de gardienne d’enfants ou plus officielement de garde en milieu familial. On parle aussi officielement de « Service de garde en mileu familial« , mais le terme régulièrement utilisé est celui de « Gardienne d’enfants » pour désigner le terme d’assistante maternelle comme en France et en Belgique.

Des « bureaux coordinnateurs de la garde en milieu familial » sont responsables de coordonner, contrôler et soutenir les services de garde offertes par les responsables d’un service de garde (RSG) en milieu familial.

En Belgique et en France, les nourrices ont un statut particulier qui s’appelle assistante maternelle et qui nécessite un agrément et une formation spécifique. Une assistante maternelle accueille chez elle ou en regroupement (maison d’assistantes maternelles) de manière non permanente, et moyennant rémunération, un ou plusieurs enfants dont les parents travaillent ou sont à la recherche d’un emploi. C’est en France le mode de garde le plus employé, par choix ou par nécessité mais ce n’est que récemment que cette profession a été organisée dans un cadre statutaire précis.
En France, les assistantes maternelles sont agrées et contrôlées par la Protection maternelle et infantile. L’Assistante maternelle est l’un des cinq modue de garde subventionné par l’état.
Les-nounous.fr - Créé par l'agence Gositeweb.fr